Blessures aux genoux : soyez attentif

Le genou, par son rôle important dans tous les sports, est le siège de nombreuses douleurs et lésions. Qu’il s’agisse de lésions d’usure ou de blessures accidentelles, le genou mérite une grande attention pour éviter les complications. Une blessure au genou mal soignée peut s’avérer problématique pour la poursuite d’objectifs sportifs.

Le syndrome de l’essuie-glace ou TFL

Le syndrome de l’essuie-glace, particulièrement fréquent chez le coureur, est une inflammation du tendon fascia lata. Ce tendon, qui a la forme d’une bandelette, s’étend du haut du fémur au haut du tibia. Lors de la marche et de la course, il se déplace d’avant en arrière, comme un essuie-glace.

Le syndrome de l’essuie-glace est généralement provoqué par le surentraînement ou l’utilisation de chaussures trop abîmées. La course en côte ou en descente peut également en être responsable.

Cette lésion se manifeste par l’apparition progressive d’une douleur au bout d’un certain kilométrage. Après quelques heures de repos, la douleur s’estompe puis diminue. Non pris en charge, le syndrome apparaît de plus en plus tôt durant l’effort et finit par imposer l’arrêt de la pratique.

La tendinite rotulienne

Le football, le handball ou encore le ski et la course par exemple, peuvent provoquer une tendinite rotulienne (tendinite du quadriceps). Ceux qui en souffrent ressentent des douleurs en dessous de la rotule, principalement après l’effort. En cas d’aggravation, la douleur peut survenir durant l’effort et nécessiter l’arrêt de la pratique.

Elle peut être soulagée par le port d’un bracelet de maintien en dessous du genou comme on le voit chez Rafael Nadal, par exemple. Si la lésion est importante, elle peut nécessiter la décharge articulaire par l’utilisation de béquilles.

Luxation et instabilité rotulienne

L’instabilité rotulienne est le fait que la rotule ne coulisse pas correctement dans son rail, la trochlée fémorale. Elle implique des dérobements du genou, des blocages et un gonflement.

On distingue deux types de lésions :

  • L’instabilité subjective ou subluxation ;
  • L’instabilité objective avec une luxation avérée.

La luxation de la rotule peut apparaître suite à un traumatisme du genou, mais aussi dans le cas d’un « faux mouvement » ou d’un traumatisme minime s’il y a déjà des facteurs d’instabilité.

La gonarthrose, suite possible de luxations à répétition
Les luxations ou de subluxations à répétition peut engendrer une usure du cartilage rotulien c’est-à-dire une arthrose fémoro-patellaire. Cette pathologie handicapante implique douleurs et gonflements ainsi que blocages et dérobements.

L’entorse

L’entorse du genou peut arriver aux personnes qui font du trail ou aux sportifs dont la discipline implique des mouvements de torsion comme le foot, le ski ou le rugby, par exemple. Suite à un choc, une chute ou une torsion, le genou se dérobe et une douleur vive se déclare.

L’entorse nécessite une immobilisation de quelques semaines, selon la gravité puis une rééducation avec un kiné pour retrouver les amplitudes en travaillant dans l’axe. La pratique du sport peut généralement être reprise sous 3 à 6 semaines.

La rupture des ligaments croisés

C’est la blessure du genou la plus grave. On la voit notamment au ski ou dans les sports nécessitant des changements d’appuis ou du contact tels que le tennis ou encore le football par exemple.

Très douloureuse et invalidante, la rupture des ligaments croisés nécessite une intervention chirurgicale et une immobilisation complète. Six mois de rééducation sont nécessaires avant de pouvoir reprendre le sport.

En cas de faiblesse connue du genou, il est possible d’utiliser certains équipements pour maintenir l’articulation et prévenir les lésions. Sport-Protech, le n° 1 français dans la protection et la santé du sportif, propose une large gamme d’articles pour prévenir les blessures ou reprendre dans les meilleures conditions après la rééducation.

Chez le sportif, douleurs et lésions aux genoux sont courantes. Quelles qu’elles soient, il ne faut jamais les prendre à la légère, car au quotidien comme dans la pratique de votre discipline, vos genoux sont indispensables. Des blessures mal guéries peuvent donc impliquer des douleurs invalidantes pour votre sport, mais aussi dans la vie de tous les jours.

Les trois points-clés à retenir sur les lésions des genoux :

  • En cas de douleur, il est important de consulter pour poser le bon diagnostic ;
  • Renforcer les muscles des cuisses peut limiter l’apparition de certaines douleurs aux genoux ;
  • En cas de blessure au genou, le respect du repos imposé est la clé d’une bonne guérison.