Focus sur les blessures musculaires au mollet

Les mollets, à l’image des autres muscles des jambes, sont sollicités dans à peu près toutes les disciplines sportives. Bien sûr, en tant que sportif, vous avez sans doute déjà ressenti des douleurs au niveau des muscles des mollets, mais avez-vous bien su les identifier ?

blessures mollet

L’élongation et le claquage

L’élongation est un étirement trop important du muscle, sans dégradation de fibres musculaires. La douleur n’impose pas l’arrêt de l’activité, mais oblige à la limiter.

Le claquage est le « niveau » au-dessus de l’élongation. Il s’agit d’un étirement trop important du muscle, mais cette fois avec dégradation de quelques fibres musculaires. La douleur est vive et elle impose l’arrêt immédiat de l’activité. Le claquage peut intervenir immédiatement, ou bien en deux temps, lorsque l’athlète continue son activité après une élongation.

L’élongation et le claquage du mollet nécessitent le même traitement. Durant les 3 premiers jours après la blessure, le traitement est basé sur le principe RGCé, destiné à faire cesser l’hémorragie dans le muscle :

  • Repos.
  • Glace : l’application de froid permet de limiter la douleur et de réduire l’inflammation.
  • Compression et élévation : pour limiter le gonflement et l’accumulation de fluide au niveau de la lésion.

En cas de lésion musculaire, pas de chaleur ni de massage !
En cas d’élongation ou de claquage, la chaleur et les massages sur la zone lésée sont à proscrire. En effet, ces soins risqueraient d’augmenter la douleur, d’aggraver les lésions voire de provoquer une hémorragie.

La déchirure et la rupture

Au-delà du claquage se situe la déchirure musculaire. Il s’agit plus ou moins de la même lésion, mais le nombre de fibres musculaires rompues est plus important. La rupture musculaire, quant à elle, implique la déchirure d’un faisceau, voire du muscle complet. Dans ces deux cas, la douleur ressentie est soudaine et extrêmement vive. Vous êtes alors dans l’impossibilité complète de bouger. Déchirure et rupture se manifestent aussi par l’apparition d’un hématome et d’un gonflement.

Tout comme l’élongation et le claquage, la déchirure et la rupture du mollet se soignent par le froid, du repos et une élévation de la jambe. Toute manipulation est à réaliser avec prudence.

Qu’il s’agisse de soigner votre blessure au mollet ou de reprendre votre activité dans les meilleures conditions, Sport-Protech, le n°1 français dans la protection et la santé du sportif, propose tout l’équipement nécessaire. Retrouvez notre gamme dédiée au mollet ainsi que d’autres produits complémentaires qui couvrent l’ensemble des besoins des sportifs.

Les lésions au mollet ne sont pas rares, mais il est possible de les limiter. Pour cela, vous devez écouter votre corps et les alertes qu’il vous envoie. Vous devez également adopter une hygiène de vie adaptée à la pratique de votre sport. En cas de douleur, même minime, ralentissez !

Les trois points-clés à retenir concernant les blessures du mollet :

  • Une douleur, même peu intense peut être une alerte.
  • Une bonne hydratation et une bonne nutrition contribuent à prévenir les lésions musculaires.
  • En cas de blessure musculaire, ne pas masser ni utiliser la chaleur, au risque d’aggraver les lésions.